Argiles du Bassin Méditerranéen

Argiles du Bassin Méditerranéen
Les argiles, quelques notions à savoir...

Les argiles

Ce qu'il faut savoir :

Elles proviennent toutes de la transformation de roches mères métamorphiques ou éruptives tel que : granite, gneiss, trachyte.

On rencontre :

- Soit des Argiles de transformation in situ, c’est à dire que la roche mère s’est « argilisée » au cours des millénaires.
Dans ce type de formation, la transformation est rarement complète, et l’on note fréquemment la présence de silice libre qui de par son abrasivité peut être gênante. Ceci implique un traitement par lavage et une séparation par cyclonage, c’est le traitement que subissent pratiquement tous les Kaolins.

- Soit des Argiles sédimentaires qui proviennent de l’érosion des argiles précédentes et du transport de leurs constituants par les eaux de ruissellement. Les fractions les plus légères sont entraînées plus loin que les plus lourdes, ce qui provoque une purification naturelle, et de ce fait, les argiles sédimentaires sont beaucoup moins contaminées par la silice.

Minéralogie

Les argiles sont toutes des silicates simples ou complexes d’Aluminium, Magnésium et Fer. Elles peuvent être quel que soit leur type de différentes couleurs.
En effet, la coloration est due à la présence soit de fer sous forme ferreux ou ferrique, soit de contaminants autres mais en quantité très faible, ce qui n’interfère en rien sur les propriétés physico-chimiques de l’Argile.

On distingue quatre grandes familles :

Les feuillets à deux couches : Kaolinites, Halloycites.

Dans cette classe, les photographies en microscopie électronique montrent un «empilement d’assiettes » pour le Kaolin. Dans le cas de l’Halloycite, ces mêmes assiettes enroulées sur elles-mêmes à la manière de «cigarettes russes » donnent un aspect fibreux.

Les pseudo-feuillets (Argiles fibreuses) attapulgites, sépiolites.

La microscopie électronique montre des entrelacs de fibres ayant les dimensions suivantes :
2 à 5 µm ( µm = micromètre = millionième de mètre ) pour l’attapulgite, et 5 à 10 µm pour les sépiolites.

Les feuillets à trois couches, qui comprennent deux familles :

Illites glauconites (non gonflantes car un espace inter-réticulaire fixe) et Smectites (Montmorillonites et Beidelites) pouvant être gonflantes car l’espace entre les feuillets est variable.

Au microscope électronique, ces deux familles apparaissent comme des empilements de plateaux, plus ou moins tourmentés.

L’identification des différents types d’Argiles ne peut se faire de façon précise par une analyse chimique classique. En effet, deux argiles ayant le même type d’analyse chimique peuvent être de type complètement différent (par exemple des attapulgites et des montmorillonites situées sur la même carrière à des hauteurs différentes dans la stratigraphie peuvent avoir exactement la même analyse chimique).

Le seul moyen précis d’identification est donc la diffraction X qui en mesurant l’espace entre deux feuillets élémentaires permet de façon sûre de classer le minéral.

  • Contactez-nous

  • Nos coordonnées

    Argiles abm Argiles du Bassin Méditerranéen (ABM)
    985, Chemin du Puits de la Commune
    Z.A. du Bas Jasson
    F-83250 LA LONDE

    Tél. : 04 94 66 62 94
    Fax. : 04 94 66 67 94

    TVA intracommunautaire : FR 44 412 481 970
    Siret : 412 481 970 000 17
    SARL au capital de 7 622 €